Forum montagnepub  


Agnès
 
Martinswand - 29-09-2007 à 02:28
Ma chère Anna,
On a commencé par une via bouchonnata entre Porte maillot et Porte de Bercy,du 8C+ qu'on a mis deux heures à sortir mais avec de biens jolis pas sur les quais. Quelle récompense d'arriver enfin au Relais du Hullin-qui-chante pour un digestif qui s'est terminé pour les hommes (les vrais, ceux qui portent des slips Eminence) par un after dans la cuisine à chercher et retrouver le cri primal de la prune à l'agonie. J'ai eu du mal à trouver le sommeil, pourtant je dormais sur les confortables coussins de cuir du canapé de Cécile tandis que ma copine Séverine dormait sur le sommier dudit canapé à côté de moi mais à même les bandes velcro qui retenaient son pyjama et ses cheveux donc à chaque fois qu'elle se retournait ça faisait un grand scraaaaaaaaaaaouitch puis rescratch jusqu'au prochain mouvement. Ensuite une meute de sangliers a chargé vers les 3h du matin dans la salle à manger mais on m'a dit que c'était juste Pierre, le frère de Richard, qui allait faire pipi dans l'évier de la cuisine (où il se brosse également les dents) ce qui plaît beaucoup à Cécile. Pierre a également ronflé ce qui lui a valu un moins-quinze-points qui s'ajoute au moins-trente-points pour le slip. Il démarrait mal le weekend...
Samedi, après un petit déjeuner gargantuesque (merci Cécile et Richard) à base d'acides très gras et de sucres très très complexes, nous sommes allés rejoindre le spot d'escalade avec notre guide Serge que tu connais (Ours Tranquille) accompagné cette fois d'une sorte de Hobbit des Vosges (Ramon, dit Ours qui Fouille pour les intimes). La météo était assez clémente et nous avons découvert la nouvelle silhouette du Hullin-qui-chante version post-Athènes-2004 (bravo !). Nous avons également pu apprécier les
évolutions toniques de la jeune Morgane-digne-fille-de-mon-président-adoré (qui reprend le rôle de Guenièvre l'année prochaine dans Excalibur au
Honeck) Virginie qui débutait a découvert qu'elle avait des mains de grimpeuse (du coup elle arrête la pub, c'est très surfait) et le coup de grâce est venu d'Isabelle qui pour sa première séance d'escalade grimpe du 5C avec une seule main (avec l'autre elle touche ses fesses pour faire plaisir au Politburo).Le Hullin-qui-chante était venu avec des comparses locaux qui savent faire une pause déjeuner digne de ce nom (enfin des gens avec du beurre !!!! Merci les Strasbourgeois !). Pierre a racheté ses points
de la veille en introduisant dans le vivres de course les fameux Chatons-de-SuperU-trop-mortels et pendant que les autres finissaient de grimper, Florent surveillait du coin de l'oeil Ramon dit Ours-qui-Fouille car ce dernier tentait de fouiller la ceinture abdominale et les abducteurs de Julie sur la paroi comme quoi on reste agressif passé la cinquantaine. Nous avons retrouvé le soir le gîte que tu connais bien où nous avons chanté Skoll-et-les-couilles-de-mon-grand-père à ta santé puis nous avons évoqué le
bon sens populaire à travers ce vieux dicton vosgien: "ours qui fouille, foune qui mousse" (à ne pas confondre avec la célèbre expression Rochebonnoise:" femme à lunettes d'écailles, foune en bataille") que nous pouvons résumer ainsi d'après Julie: "bataille d'ours à lunettes, mousse d'écaille de founes au Honeck" . Ensuite Pierre a re-montré son slip à Maÿlis dans le dortoir qui n'en avait pas vu un comme ça depuis celui de Jean-Marc dans les Calanques et ça l'a rendue hystérique (elle lance un appel de fonds pour lui offrir un boxer Dim à l'AG). Quelqu'un a ronflé très fort pour nous empêcher de dormir mais ce n'était pas Richard car Richard NE RONFLE JAMAIS ET N'A JAMAIS RONFLE (et le premier qui dit le contraire je lui fait passer une nuit à woualpé avec Ramon) alors je suis sûre que c'était à nouveau Pierre mais je ne l'ai pas dit car je voulais me faire des chatons dans la forêt dimanche et c'est lui qui avait les chatons.
Dimanche nous nous sommes réveillés dans le blizzard par -4° avec un vent force 10 (je les avais commandés exprès pour tester ma nouvelle super-trois-couches-Arcteryx-de-la-mort-qui tue mais à -20% c'est pas cher) et comme le rappelait ce matin là le célèbre Hullin-qui-boit-mais-ne-conduit-pas: "il n'y a pas de mauvaise météo, il n'y a que des mauvais équipements" du coup ça m'a bien aidé à déculpabiliser pour les 15 000 euros que j'ai lâchés dans ma gore-tex et à l'avenir je ne m'embarasserai plus de mon héritage judéo-chrétien quand j'irai au Vieux Campeur faire du shopping. Nous avons fait un super raid gauloise dans la neige et Olivier qui était très jaloux de mon super équipement a fait genre je-suis-pas-un-civil en galopant avec pour tenue (accoutrement devrais-je dire) un poncho en PVC (il a chouré une nappe au gîte et il a fait un trou plus grand pour la tête) porté directement sur son pyjama Smalto (en direct de la page 128 hommes seniors du catalogue Daxon de 1978). Cécile et les bombes qui lui tiennent lieu d'enfants sont venus nous rejoindre et nous avons fêté les 3 ans de Joséphine à coups de tourtes et tartes avec des grosses touffes de chantilly avant de reprendre la route. Séverine, dont c'était le premier weekend, a profité des 5 heures de trajet pour expliquer en long et en travers à Florence (qui a renoncé à dormir) comment Montagne Pub-c'est-trop-bien-et-tout-le-monde-est-super-et-je-me-suis-éclatée-et-le-p résident-est-super-sympa ! et ! et ! Encore une qui a mordu au concept....
Bref, encore un bon weekend !
bisous
Agnès
L'administrateur a désactivé l'accés public en écriture.


      Thèmes Auteur Date
    thread link
Martinswand
Agnès 29-09-2007 à 02:28
    thread link
thread linkthread link Re:Martinswand
Virginie 29-09-2007 à 02:29
    thread link
thread linkthread linkthread link Re:Martinswand
Maÿlis 29-09-2007 à 02:30
    thread link
thread linkthread linkthread linkthread link Re:Martinswand
helene frydenzon 29-09-2007 à 02:30