Forum montagnepub  


François
 
Retour du groupe 1 - 22-08-2008 à 16:07
Cher Pdt, chères sœurs, chers frères,

Et oui, un lundi matin pas comme les autres pour certaines et certaines… Richard, ton idée du Cervin, c’était une vrai bonne idée. Le Cervin, ça a de la gueule, de loin, de près de dedans, depuis le haut et depuis le bas. Et c'est une vraie bonne idée car ça fait vraiment très mal aux jambes le lundi matin… Alors pour la prochaine vague d’assaut, ça ressemble à ça. Pas de stress maintenant, gardez l’influx !

Grâce aux légendaires directives et capacités organisationnelles de notre cher Pdt, nous nous sommes tous retrouvés sur Zermatt vendredi dernier. Il est vrai certes que contrairement au Fayet, la Suisse n’a pas de train, d’hôtel, d’aéroport… La montée en télécabine vous permet d’apercevoir la bête mais vous restez à bonne distance. Jusque la tout va bien. Le petit tour au Breithorn histoire de se chauffer la tête en altitude est une très bonne idée, tout comme la nuit à Théodule. Acclimatation facile. La traversée vers la cabane du Hörnli depuis Theodule vous mettra dans l’ambiance. L’arête du Hornli droit en face au dessus de vous commence à vous narguer. Arrivé au refuge, ça change tout de suite. Les cordées du jour sont en train de redescendre, vous vous y voyez déjà, et là, vous commencerez à stresser...

Effectivement, c’est long, très long, et c'est de la vraie montagne (pas les aretes de rochefort ou des trucs bucoliques dans le genre). Le cervin c'est 3200m le refuge, 4440m le sommet… soit 1200m, (ou la hauteur de la face nord des Grandes Jorasses, ou 3 – 4 Tours Eiffel empilées (qqc comme ca pour les parisiens)) en tout cas 1200m qu’il faudra monter blocs après blocs, traversées après traversées, murs après murs, vires et couloirs de neige etc. pour finir avec du tractage sur corde fixe à 4200m… Petits bras, s’abstenir, gros bras, essayez déjà d’arriver là ! Et une fois en haut, le plus sympa commence, la descente… Florent, ce n’est pas « grimpez la cette salope » mais « descendez la ! ». La descente, c’était juste l’horreur... Vous verrez. Ca vous fera réfléchir à deux fois aux bonnes idées de Richard… 3h00 lever, 3h45 départ, il faut être à 7h00 au bivouac Solvay (à 4000m tout pile), 9h15 au sommet (soit 5h30 de montée), pas de pause (quicky photo et basta), 6h00 de descente (c’est long, c’est très long) pour être à 15h15 au refuge, 15mn de pause histoire de défaire et refaire le sac et course à pied pour rejoindre les bennes qui vous redescendront heureux, mais un peu secs et assoiffés, à Zermatt.

Vous l’aurez compris, il vous reste un mois pour transpirer et être digne de l’esprit de montagne pub (n’est-ce pas mr le pdt ?) 2 sur 5 au sommet, on peut faire mieux… A vous de jouer ! Soyez forts, soyez grands, restez dignes au cas où...

A part ça, grand merci à tous pour la bonne ambiance et ces bons moments. Sommet ou pas, c’était une belle aventure. Alain, ce sera pour la prochaine, tu reviendras. Albéric et Nicolas ont découvert la vraie montagne. Ils reviendront. Stéphane zappera le guide. Il reviendra. Enfin ma Flo, grand bravo. On remet ça qd tu veux. Nous reviendrons ! Bises à tous et à bientôt…

PS. Par avance, l’excuse d’une météo pourrie fin août n’en sera pas une… c’est sommet ou pas sommet. Nous attendons les photos.

François Perrin
L'administrateur a désactivé l'accés public en écriture.


      Thèmes Auteur Date
    thread link
Retour du groupe 1
François 22-08-2008 à 16:07